Message déposé automatiquement par un robot le 29 janvier 2018 à 22:53 (CET). Grâce à l'énergie des « Français », un état était né à Edesse, à la fin du XIe siècle. Artaxias, quant à lui, inaugure la dynastie des Artaxiades et fonde un royaume arménien hellénistique en -190. Cela provoque de grands déplacements de populations, et notamment des Valaques de Bulgarie qui se dispersent : une partie d'entre eux migre vers la Transylvanie où ils grossissent les rangs de ceux qui s'y trouvaient déjà[1], mais un grand nombre s'installe en Thessalie qui est alors appelée la « Grande Valachie » (Μεγάλη Βλαχία) par les auteurs byzantins[2] et en Macédoine grecque, où on en trouve encore, entre autres dans les villages d'Émathie. Dans la région du lac de Van, le roi d'Assyrie Téglath-Phalasar Ier (de 1114 av. À la mort de Léon Ier en 1219, une nouvelle dynastie arrive au pouvoir, celle des Héthoumides, qui recherchent l'alliance des Mongols qui ont fait irruption au Moyen-Orient au milieu du XIIIe siècle. Cependant on a trouvé des monnaies au nom d'un Ma'Nu IX Bar Abgar(X) Severus et d'un Abgar XI Farhat Bar Ma'Nu avec sur l'autre face la tête de l'empereur romain Gordien III le Pieux, ce qui laisse supposer aux spécialistes que les Romains laissèrent encore quelque temps des souverains en place. À une époque où la menace de Zengi se précise, Josselin II commence par soutenir les intriques d 'Alix de Jérusalem, veuve de Bohémond II d'Antioche qui cherche à évincer sa fille pour prendre le pouvoir, et Foulque d'Anjou doit intervenir pour mettre au pas les comploteurs. La plupart des auteurs se défient de cette opinion, estimant qu'il s'agit d'une « analogie fortuite »[6] ou encore pensant qu'il est « dangereux d'insister trop fortement sur les similitudes entre les noms propres et les noms géographiques »[7]. Guillaume (d) Titres de noblesse; Comte d'Édesse; Comte titulaire d'Édesse; 1159-1191; Prédécesseur: Josselin II d'Édesse. L'Arménie est artistiquement héritière de beaucoup de civilisations : Byzance, Anatolie par exemple. En 201, la Chronique d'Édesse mentionne la destruction du « temple de l'église de Dieu » lors d'une inondation[16]. Le Comté d'Édesse (1098-1150), Monique Amouroux-Mourad, Presses de l'Ifpo. Après avoir aidé le baron de Jérusalem, les rois embarquent sans. Le IIe siècle voit plusieurs tentatives romaines de mainmise sur l'Arménie qui se révéleront vaines. Un des épisodes les plus connus de la lutte arménienne pour leur religion oppose le nakharar Vardan Mamikonian et les siens à l'armée perse lors de la bataille d'Avarayr (451)[12]. Plusieurs membres de la noblesse arménienne se rallient aux Géorgiens, libérant l’Arménie du Nord[32]. À son avènement, le comté d’Édesse se réduit à la ville et à ses alentours, ainsi que des cités de Turbessel et de Ravendel. Josselin de Courtenay, qui défend la ville, fait une sortie qui prend les Turcs par surprise et pille leur camp. Même si leur culture a été influencée par leurs voisins dans de nombreux domaines (musique, cuisine, littérature, architecture, etc. En 162, sous Marc Aurèle et Lucius Verus, les Romains s'emparent de Vagharchapat et mettent sur le trône un de leurs clients, Sohaemus[19]. Un défi à l'Islam 1099-1291. Le territoire arménien compte alors quelque quarante-six mille kilomètres carrés. Comme on peut le voir sur un bas-relief de l'Apadana de Persépolis, les Arméniens, réputés pour l'élevage des chevaux, s'acquittaient de leur tribut au grand roi sous forme de poulains. En 591, l’empereur guerrier Maurice bat les Perses et réincorpore une grande partie de l’Arménie dans l’Empire byzantin. Ensuite, il se heurte au Royaume du Pont, à la Syrie séleucide et à la Cappadoce. C'est aussi à cette époque qu'apparaîssent les premiers monuments chrétiens d'architecture arménienne. Baudouin de Boulogne quitte le gros de l'armée croisée et s'empare de la ville d'Édesse, autour de laquelle il se taille une principauté. Ce petit comté, formé de terres jadis byzantines,... Grâce à l'énergie des « Français », un état était né à Edesse, à la fin du XIe siècle. Le pays reste sous domination perse pendant deux cents ans. Le territoire de la république est limité à une petite région autour d'Erevan encombrée de réfugiés, livrée à l'anarchie et à la misère. Classement site egalite et reconciliation. Ce sont sans doute ces gens de Nairi qui s'unissent et fondent le royaume d'Urartu (Uruatri, Uratru ou Ourartou sont d'autres orthographes retrouvées) pour faire face à la pression assyrienne. Mais une fois sur place, les Francs ont organisé la construction de seigneuries, sur le modèle occidental, et fondé quatre États latins d'Orient : le royaume de Jérusalem, dont Baudouin de Boulogne, le frère de Godefroy de Bouillon, se proclame roi, la principauté d'Antioche, le comté d'Édesse, à l'intérieur des terres, et celui de Tripoli, entre Antioche et Jérusalem. Décès. C’est ainsi que les Urartéens imposent leur souveraineté à travers tout le Taron et le Vaspourakan. La ville se relève et s'industrialise dans les années 1950 et 1960, mais la crise financière des années 2010, due à la dérégulation mondiale et aux endettements de la Grèce, remet ces acquis en question. Entre 1956 et 1972, vingt-huit mille Arméniens ont quitté l’URSS, douze mille pour les seules années 1979-1980 et cinq mille en 1987. Sa capitale est Tushpa. Le nombre des victimes arméniennes des « Massacres Hamidiens » est de deux cents à trois cent mille mais ce chiffre est contesté par la Turquie. Mais l’industrie, depuis le début des années 1960, donne à l’Arménie un visage plus moderne. La région déclare à son tour son indépendance quatre jours plus tard, le 2 septembre, profitant ainsi de l'opportunité présentée par la loi soviétique relative à la solution des problèmes afférents à la sortie de l'URSS des Républiques fédérées (l'article III de cette loi précise que les peuples des Républiques et entités autonomes ont le droit de décider de leur maintien dans l'Union soviétique ou dans la République fédérée qui s'y attache et de choisir leur statut politique et juridique[65]). Le roi de France Louis VII et l'empereur germanique Conrad III y répondent. Retrouvez Le Comté d'Edesse, 1098-1150. C'est par Xénophon, qui en -400 traverse l'Arménie avec d'autres soldats grecs pour regagner son pays, que nous connaissons le nom d'un satrape d'Arménie, Oronte. D'Alexandre le Grand à la conversion au christianisme, L'Arménie entre les Romano-Byzantins et les Sassanides, L'Arménie entre les Ottomans et les Séfévides, L'Arménie entre Ottomans et Russes, prémices du génocide, « l'appellation d'Arménie, d'origine araméenne et signifiant probablement « Haut pays », est un terme des plus vagues, appliqué d'une manière générale à toute la région des plateaux que couvre le double-cône de l'Ararat, Une autre légende existe sur Haïk selon laquelle il aurait combattu. En 1118, Baudouin II devient roi de Jérusalem et. On retrouve chaque fois un Arsacide sur le trône. La première imprimerie arménienne de Constantinople (1567-1569) doit rapidement fermer face à l'opposition des oulémas musulmans. Ces Arméniens vont fonder La Nouvelle-Djoulfa, une prospère communauté de marchands[38],[39]. En 885, il est reconnu roi d'Arménie à la fois par Byzance et le califat. Un des évènements les plus marquants de l'histoire arménienne est la conversion au christianisme[20]. Mais la tendance s'inversa sous son successeur Ibas, au point que l'école d'Edesse se voit accusée de nestorianisme. Tome I: Un grand prince musulman de Syrie au temps des Croisades ... De Nikita Elisséeff, Carte extraite du livre "Le Comté d’Édesse (1098-1150) | Monique Amouroux-Mourad", Histoire des croisades et du royaume franc de Jérusalem, L'Empire du Levant : Histoire de la Question d'Orient, Ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Rhodes, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Comté_d%27Édesse&oldid=173530955, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, 1097-1104 : Thatoul, gouverneur arménien pour Byzance, avant 1119-1124 : Geoffroy le Moine († 1124), avant 1136-1146 : Baudouin de Marach (tué à Édesse en. Bien que la dynastie bagratide ait été fondée dans des circonstances favorables, le système féodal - les Nakhararqs s'agitent perpétuellement - mine graduellement l’unité du pays. Carte des États latins d'Orient. ORCID Info Ajouter à ORCID. 9,99 € Téléchargement immédiat. À partir de la fin du XVe siècle, l'Arménie devient le champ de bataille de l'Empire ottoman et de l'Empire perse des Séfévides[25]. Baudouin lui donne en fief Ravendel et Turbessel, mais ce dernier les lui rend en novembre, quand la croisade repart en direction de Jérusalem. Librairie Eyrolles - Librairie en ligne spécialisée (Informatique, Graphisme, Construction, Photo, Management...) et généraliste. La Révolution russe de 1917 modifie radicalement la situation des Arméniens[53]. Ces interminables guerres entraînent l'appauvrissement du pays et l'émigration ou l'expulsion de nombreux habitants. Après l'assassinat de ce dernier, Baudouin épouse une Arménienne et devient maître du nouveau Comté d'Édesse. En 1863 est adoptée une « constitution », le Règlement organique arménien, qui dote la communauté arménienne de représentants élus. Dès lors, les principaux textes religieux comme la bible, les évangiles, etc. Nous contacter L'imprimerie arménienne de La Nouvelle-Djoulfa est la première de Perse (1636). Le pèlerinage jusqu'à Jérusalem est meurtrier pour les croisés, qui sont principalement des civils et non des soldats. À force de révoltes et d'agitations, l'Arménie perse (ou Persarménie) gagne une courte période d'autonomie entre 485 et 505/510 sous l'impulsion de Vahan Mamikonian qui dirige, en quelque sorte, le pays[24]. Cherchez des exemples de traductions Comté d'Édesse dans des phrases, écoutez à la prononciation et apprenez la grammaire ÉDESSE (COMTÉ D') Cliquez sur un titre d'article pour afficher sa carte mentale. Alors que la Grèce, en tension latente et en risque de guerre civile, et la Turquie viennent d’être les premiers bénéficiaires de la doctrine Truman (11 mars 1947) et du plan Marshall[62], l’URSS demande officiellement, le 24 octobre 1947, à la tribune de l’ONU, le retour de Kars et Ardahan pour l'Arménie[59]. Cette date sert à la commémoration du génocide dans le monde. Turbessel est l'une des premières possessions de Baudouin de Boulogne, car la population arménienne de la ville se révolte au début de l’année 1098 contre sa garnison, lors de son passage en direction d’Édesse. Le rattachement du Karabagh à l'Arménie semble très périlleux. Les musulmans vodéniotes commencent alors à émigrer vers la Turquie, tandis que des populations grecques venues de ce pays (les Micrasiates), s'y installent. Pour échapper aux taxes et au devchirmé, une partie de chaque communauté non-turque passe à l'islam : bulgarophones, ce sont les Pomaques et Torbèches ; romaniotes, ce sont les Avdétis ou Dönmés ; valaques, ce sont les Mégléniotes. Comme les « Francs » avant eux, les Turcs mettent en place un système agricole (timars) contraignant pour la population chrétienne, qu'ils soumettent de surcroît à la dîme, à la capitation (haraç) et au devchirmé (παιδομάζωμα : razzia des enfants, pour en faire des janissaires). Des traces d'occupation humaine au Paléolithique ont été retrouvées. Origine. La mésentente s’installe entre les deux seigneurs francs, et Baudouin finit par confisquer la seigneurie, qui est ensuite rattachée au domaine comtal et devient l’une des résidences des comtes d’Édesse. En 1100, il prend à Jérusalem la succession de son frère Godefroy de Bouillon, devient le roi Baudouin Ier et confie le comté à un de ses cousins, Baudouin du Bourg, qui l’avait accompagné à Édesse. Mais à partir de 1115, le comte Baudouin du Bourg cherche à éliminer la noblesse arménienne à la suite de plusieurs complots, assiège Bira en 1117 et prend la ville. Un très grand nombre de récits en grec, en syriaque puis en arménien racontent l'histoire de la conversion du roi Abgar. J.-C.., le polythéisme arménien est abandonné au profit du mazdéisme perse, ce qui rapproche le peuple arménien d'une assimilation au reste de la population. Au terme d'une période de luttes confuses qui va de 35 à 63, le duel entre Rome et les Parthes pour le contrôle de l'Arménie s'achève par un compromis (traité de Rhandeia) : l'Arménie a un souverain issu de la famille royale parthe arsacide mais reste alliée du peuple romain. Depuis, la situation du pays se stabilise bien qu'il y ait toujours un statu quo sur la question du Haut-Karabagh. Chaque lettre qui apparaît descend ; il faut placer les lettres de telle manière que des mots se forment (gauche, droit, haut et bas) et que de la place soit libérée. Puis il. Déçus, les Arméniens fondent deux partis révolutionnaires : le Hentchak (« la cloche »), de tendance socialiste, en 1887 et le Dachnak (Fédération révolutionnaire arménienne) en 1890. Le même jour, les Bolcheviks s'emparent d'Erevan. Ces régions sont tenues en fief par la famille arménienne des Zakarian (Mkhargrdzeli en géorgien) qui réside à Ani. L’élément latin de la population est resté marginal, même si elle compose la plus grande partie des dirigeants du comté. À la suite du partage de l'Arménie entre l'Empire romain et les Sassanides (387), l’Arménie occidentale devient la province d’Arménie mineure alors que l’Arménie orientale demeure un royaume sous influence perse. Le coup d'État contre Gorbatchev en août 1991 a entraîné l'effondrement de l'URSS. Il assiège Bira en mars 1145, mais ne parvient pas à prendre la ville[22]. Après la conquête de l'Empire perse par Alexandre le Grand, les successeurs d'Oronte Ier (la dynastie Orontide ou Ervandouni) prennent le titre de Roi. Dans cette perspective, Colbert fonde à Constantinople l'École des enfants de langues qui doit former des interprètes chrétiens. Le parti Dachnak y assume le pouvoir. À contrario, à partir de cette époque et jusque bien après la conquête arabe, l'Église miaphysite se développa à Édesse, qui est comme le centre spirituel historique de l'Église syriaque. Au IXe siècle, Achot Ier de la famille des Bagratouni, fondateur de la dynastie des Bagratides, obtient des Abbassides le titre de « prince des princes » (862). Mû par un mouvement nationaliste fort, le gouvernement ottoman « Jeunes-Turcs » souhaitaient créer un état touranien, rassemblant tous les peuples considérés comme turcs, de la Turquie à l'Asie centrale. Édesse, urḥa en syriaque, Şanlıurfa en turc, al-Ruhâ en arabe, était la capitale de l'Osroène, un petit État d'abord indépendant (132 av. On ignore comment finit son règne mais quelques années plus tard, la dynastie arsacide est restaurée. Utilisez le tiret pour exclure les pièces liées à un mot ou une expression.Exemple : Martin Luther -King, Pièces › Buzan d'Édesse est un émir turc seldjoukide d'Édesse.. La ville d'Édesse fut prise par les troupes seldjoukides en 1086. Dans le sud de l'Arménie, après l'acquisition de l'indépendance en 908, les Arçrouni règnent sur le Vaspourakan autour du lac de Van. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour rechercher une expression, tapez-la entre guillemets.Exemple : rechercher "1 franc" France est plus précis que 1 franc France. Selon la tradition chrétienne, les successeurs d'Abgar V seraient revenus au paganisme après sa mort[14] et notamment Sanatruk Ier, roi d'Osroène de 91 à 109, qui aurait martyrisé Addée, le disciple d'Addaï-Thaddée[15], que celui-ci avait nommé évêque de la ville. En 1292, le catholicos arménien s'installe à Sis[37], la capitale du royaume cilicien. Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID). Deux ans plus tard, on retrouve sur le trône l'arsacide Vagharch (ou Vologèse) qui fait construire la ville de Vagharchapat (c'est-à-dire « peuplée par Vagharch »), mieux connue sous le nom actuel d'Etchmiadzin. Ter-Petrossian fonde un parti politique, le Mouvement national arménien, qui gagne les élections de 1990. L'expansion de l'Arménie vers la Méditerranée inquiète les Romains qui lui déclarent la guerre. Comté d'Édesse. Leur agitation en Arménie occidentale et aussi ailleurs dans l'empire déclenche une répression féroce organisée par le sultan Abdülhamid II : de deux cent à trois cent mille Arméniens sont massacrés de 1894 à 1896 sans que les puissances européennes, dont l'opinion publique est pourtant favorable aux Arméniens, n'interviennent. L'épisode est raconté par Josué le Stylite qui indique également une seconde crise vers 502 en lien avec une guerre contre la Perse[4]. Rechercher dans le dictionnaire. Près d'un siècle plus tard, Richard Cœur de Lion conquit l'île de Chypre sur un seigneur byzantin et donna l'île à Guy de. Sont situées les principales villes : du nord au sud, Édesse, Antioche, Tripoli, Damas, Saint-Jean d'Acre, Jérusalem Discussion:Comté d'Édesse. Il participe au traité consécutif à la victoire d’un groupe de rois anatoliens sur Pharnace du Pont en 181 av. Extensions autorisées .jpg, .png, .gif Taille 100 Pixel de large minimum et 1000 Pixel de large maximum. date 1145-1149 lieu péninsule Ibérique, Proche Orient (Anatolie, Levante, Palestine) Egypte belle Casus automne Comté de Ce petit comté, formé de terres jadis byzantines, s'était dilaté très rapidement malgré la faible importance de ses troupes ; l'anarchie, qui caractérisait l'Orient en 1098, lui. Wikidata: Q232806 Op 150 meter van Edesse is de RBTT bank waar u 24 uur per dag kunt pinnen. La ville de Malatya est tenue par l'Arménien Gabriel, qui l'a reçue de Philaretos Brakhamios. Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. Le roi de France Louis VII et l'empereur germanique Conrad III y répondent. La ville d'Edesse se situe au carrefour des voies d'accès reliant « la fosse syrienne » à l'Arménie et la Mésopotamie Le comté d'Édesse, qui avait pour capitale la ville d'Édesse, aujourd'hui la ville turque de Sanliurfa, était le territoire latin le plus avancé vers l'Occident. Cité par. Quant à Vodéna, elle est intégrée à la province ottomane de Roumélie (Rum-Eli – mot turc signifiant « pays des Romains » : en effet les anciens citoyens byzantins, bien que de langue grecque, s'identifiaient toujours comme « Romains », en grec Ῥωμαίοι). This entry is from Wikipedia, the leading user-contributed encyclopedia. L'histoire de l'Arménie se déploie sur plusieurs millénaires, depuis la préhistoire. En 395, les Wisigoths ravagent Édesse, avant de se diriger vers le Péloponnèse, l'Épire, puis la Dalmatie et l'Italie. Au XVe siècle, la Grande-Arménie se retrouve sous la domination de deux confédérations turcomanes : les Kara Koyunlu (« les Gens du Mouton Noir », de 1410 à 1466) et ensuite les Ak Koyunlu (« les Gens du Mouton Blanc », de 1467 à 1502). Une dynastie arabe d'origine vraisemblablement nabatéenne règne à Edesse sur le royaume d'Osroène de 92 av. À la fin du XIe siècle, l'Arménien Philarète contrôle la Cilicie, Antioche et Édesse (1073-1086) mais succombe sous les coups des Seldjoukides. Au nord-est d'Édesse, on trouve le Krak des Chevaliers. Le 7 décembre 1988, un terrible tremblement de terre ravage l'Arménie, provoquant la mort de trente mille personnes. Depuis quelques mois, celui-ci opère un rapprochement diplomatique avec la Turquie. Pendant qu’il s’empare d’une partie de la principauté d’Antioche, Josselin s’adonne à la luxure et aux plaisirs et fait persécuter les chrétiens syriaques, au lieu de chercher à assurer la défense du comté. La version akkadienne parle d’Ourachtou mais les textes en vieux-persan et élamite mentionnent Arminia et khar-min-ou-ia[10],[11]. Les Sassanides instaurent une religion d'État, le mazdéisme, et mènent une politique étrangère agressive de restauration de l'Empire perse achéménide. Comté d'Édesse est l'un.. Prise d'Édesse (1144) Issue: Status quo ante bellum: Belligérants: Croisés: Zengides: Commandants: Mélisende de Jérusalem Baudouin III de Jérusalem Raymond II de Tripoli Raymond de Poitiers Manuel I er Comnène Thoros II d'Arménie Alphonse I er de Portugal Alphonse VII de León et Castille Conrad III de Hohenstaufen Ottokar III de Styrie Louis VII de France et Aliénor d'Aquitaine. Le comte d’Édesse avait plusieurs vassaux, le plus souvent des seigneurs arméniens qui s’étaient mis sous la protection franque afin de résister à la pression musulmane. On date traditionnellement cet évènement de 301, mais certains historiens, dont Jean-Pierre Mahé, soutiennent que la conversion date de 313. L'obstacle majeur à cette unification était les Arméniens. — (« Édesse », dans L'Encyclopédie) (Géographie) Ville grecque de Macédoine, capitale du district régional de Pella Le Comté d'Édesse (1098-1150) Monique Amouroux-Mourad Vous pouvez suggérer à votre établissement et à la bibliothèque que vous avez l'habitude de fréquenter de souscrire un abonnement à OpenEdition Freemium Le comté d'Édesse est bordé au nord par le sultanat de Roum et les Danichmendides, à l'est par la région de Diyarbakır, au sud par l'émirat de Mossoul, la Djazirah et l'émirat d'Alep et à l'ouest par la principauté d'Antioche et la Cilicie arménienne Ville célèbre entre toutes les villes de l'Orient, devenue, après la ruine de l'empire d'Alexandre, la capitale d'un petit royaume indépendant, elle a joué un rôle considérable dans les grandes luttes engagées entre les Romains et les Parthes, et ensuite entre l'empire de Byzance et les rois Sassanides, jusqu'à l'invasion arabe. Par la suite, ces fiefs étaient passés directement aux mains de nobles francs. La terreur stalinienne sévit en Arménie comme dans toute l'URSS : collectivisation et purges (en Arménie on est accusé de « dachnakisme »). En ce domaine, on doit maintenant se référer à l'étude très importante publiée en 1976 par Hansgerd Hellenkemper : Burgen der Kreuz. Extrait du texte. Les jeux de lettre français sont : Mais en 1018, au terme d'une guerre longue et sanglante, l'empereur grec Basile II parvient à reconquérir la péninsule des Balkans en anéantissant la Bulgarie. Comte d'Édesse; 1100 - 1118: Prédécesseur Baudouin I er: Successeur Josselin I er: Biographie; Dynastie: Maison de Rethel: Nom de naissance: Baudouin de Bourcq Date de décès: 21 août 1131: Lieu de décès: Jérusalem: Père Hugues I er de Rethel: Mère Mélisente de Montlhéry Conjoint Morfia de Malatya: Enfants Mélisende; Alix ; Hodierne; Yvette de Béthanie; Baudouin de Rethel. Cette perte importante fragilise l'économie et la cohésion des différents États chrétiens en Orient. Un « oblast (province) arménien » est bien créé dans les territoires conquis mais il disparaît en 1840 lors de la réorganisation de la Transcaucasie en gouvernorats. Cette bataille est généralement vue comme l’un des pires désastres militaires de l'histoire de Rome. La question arménienne est évoquée lors du traité de San Stefano (1878) dans l'« article 61 », révisé par le congrès de Berlin. En 1138, il participe avec Raymond de Poitiers à la croisade franco-byzantine contre Alep et participe au siège de Shaizar, mais les Francs ne soutiennent pas suffisamment les actions byzantines, si bien que l’empereur Jean II Comnène finit par abandonner l’entreprise, ruinant les espoirs de faire d’Alep un nouvel état latin.

Pochette Eva Queen Jennyfer, Citation Amour Et âme, Trouver Un Stage Dans Laccueil, Notre-dame De Paris Film 1956 Streaming, Soldes Chaussures Homme Luxe, Calcul Indemnité Rupture Conventionnelle Temps Partiel Congé Parental, Que Veut Dire Hermine, Recette Brochette Turque, Prénom Biblique Anglais, F2 Calendrier 2020, Cité Interdite Anglais,