Patton fut promu colonel le 24 juillet 1938 et fut affecté pour six mois au commandement du 5e régiment de cavalerie à Fort Clark, au Texas. Comme Chaffee quitta son commandement pour raisons de santé (il mourut du cancer en août 1941), Patton devint la figure dominante dans le domaine de la guerre mécanisée et il organisa un vaste exercice impliquant 1 000 véhicules et chars qui firent l'aller-retour entre Columbus en Géorgie et Panama City en Floride en décembre 1940[74]; la même manœuvre fut renouvelée le mois suivant avec les 1 300 véhicules de la division[75]. Lorsque Eisenhower demanda à Patton combien de temps il lui faudrait pour désengager six divisions de sa 3e armée et lancer une contre-attaque vers le nord pour secourir la 101e division aéroportée encerclée à Bastogne, il répondit : « Dès que vous en aurez fini avec moi[145] Â». L'historien Carlo D'Este écrivit plus tard que la campagne de Lorraine fut l'offensive la moins réussie de Patton et le blâma de ne pas avoir utilisé ses divisions de manière plus agressive[140]. La tactique de Patton reposait sur des offensives rapides et agressives même si ses forces rencontrèrent moins d'opposition que les trois autres armées alliées dans les premières semaines de sa progression[124]. Eisenhower indiqua que son manque de tact limitait son potentiel de commandement malgré ses nombreuses réussites[181]. Il fut promu capitaine le 15 mai 1917 et embarqua pour l'Europe le 28 mai avant d'arriver à Liverpool le 8 juin[44]. En réalité, l'unité n'existait pas, tandis que de faux équipements comme des chars gonflables et une intense activité radio autour de Douvres devaient permettre de masquer le fait que la véritable cible des débarquements était la Normandie. Le caractère pittoresque et énergique de Patton ainsi que ses succès militaires ont parfois éclipsé ses déclarations maladroites à la presse. Patton fut nommé gouverneur militaire de Bavière, où il supervisa les opérations de dénazification[159]. Comme le secrétaire à la Guerre adjoint, John McCloy, dit à Eisenhower : « La remarque de Lincoln après les attaques contre Grant me vient à l'esprit quand je pense à Patton : « Je ne peux pas me passer de cet homme, il se bat[193]» Â». Ils eurent trois enfants : Beatrice Smith (1911-1952)[8], Ruth Ellen (1915-1993)[9] et George Patton IV (1923-2004)[10]. Avec Christie, Eisenhower et quelques autres officiers, Patton défendit le développement des forces mécanisées durant l'Entre-deux-guerres. Après l'invasion de la Pologne et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en Europe en 1939, les États-Unis commencèrent à mobiliser et Patton chercha à renforcer la puissance des forces blindées américaines. Le plus connu fut George C. Scott dans le film de 1970: Patton et dans le téléfilm de 1986: Les Derniers jours de Patton[172]. Le jeune officier développa son style de commandement fort et offensif en s'inspirant de celui de Pershing qui préférait commander depuis le front[35],[36]. Déçu d'apprendre que son unité n'y participerait pas, Patton implora le commandant de l'expédition, le major-général John Pershing, et ce dernier en fit son aide de camp. Qui est-il ? Au Capitole, chaque Etat américain est en effet représenté par une statue. Lors d'une conférence de presse à ce sujet, Patton compara à plusieurs reprises les nazis aux démocrates et aux républicains en avançant que la plupart des personnes disposant d'une expérience administrative avaient été contraintes de rejoindre le parti durant la guerre ; cela fit scandale dans la presse et ulcéra Eisenhower[164],[165]. Une lecture différente de cette déclaration peut montrer que son auteur tient à la protection de la vie de ses hommes qui ainsi ne doivent pas se mettre inutilement en danger. Il était réputé pour sa franchise et ses traits d'humour et déclara ainsi : « Les armes les plus dangereuses qu'ont les Allemands sont nos autochenilles et nos jeeps. Il déplaçait constamment son état-major pour être le plus possible au contact de ses hommes afin d'en faire des soldats efficaces[91]. Il y rencontra le chef d'état-major de l'armée George C. Marshall, qui fut si impressionné qu'il le considéra comme un candidat potentiel à un grade de général. Bradley et le général d'aviation Carl A. Spaatz partageaient la première place suivis par Walter B. Smith tandis que Patton était en troisième position[190]. Le 26 décembre 1944, les unités de fer-de-lance de la 4e division blindée de la 3e armée atteignirent Bastogne et ouvrirent un corridor pour évacuer les blessés et ravitailler les forces assiégées. Il commande la 7e armée lors de l'invasion de la Sicile et devance les troupes britanniques de Montgomery en arrivant le premier à Messine. Patton s'habitua facilement à la routine de West Point[12] mais ses résultats étaient mauvais et il fut obligé de redoubler sa première année[13]. Du fait de cette opération de désinformation, la XVe armée allemande resta dans le Pas-de-Calais pour repousser l'attaque de Patton[120] et elle ne fut redéployée qu'en août 1944, bien après les débarquements du 6 juin. Le 6 septembre 1944, les 12e et 20e corps d'armée attaquèrent en force au sud et à l'ouest de la ville, mais les troupes américaines rencontrèrent une forte résistance devant les forts de Metz, réarmés en hâte par Krause[134]. », « Il me semble évident que les enseignements fatalistes de, « ivrognes sans respect pour la vie humaine, Patton était aussi un passionné d'histoire. Son impact sur la guerre mécanisée et la manière de commander furent considérables et l'Armée américaine adopta le style agressif de Patton pour les programmes d'entraînement qu'elle mit en place après sa disparition. Le président Franklin D. Roosevelt semblait estimer grandement Patton et ses talents : « Il est notre plus grand général et un pur bonheur[197] Â». Si cette affirmation était correcte, Patton aurait certainement remporté une médaille olympique mais la décision des juges fut confirmée[24]. Cinq forces d’assaut constituées pour l’essentiel de troupes américaines, britanniques et canadiennes, soit quelque 175.000 hommes, se présentent devant les 80 kilomètres de plages assignées à Overlord (des environs de Caen à la base de la péninsule du Cotentin). Ils repoussèrent les contre-attaques de l'Axe devant Gela[94] et Patton mena personnellement les troupes contre les renforts allemands[95]. Qui est-il ? Il fut temporairement nommé au General Staff Corps de Boston avant d'être réaffecté à l'état-major de la division hawaïenne à Schofield Barracks (en) sur l'île d'Honolulu en mars 1925[10]. Ce général allemand fut le dernier général à être promu maréchal. Le 15 janvier 1942, il reçut le commandement du 1er corps blindé et établit le Desert Training Center[78] dans la Vallée impériale en Californie pour entraîner les troupes au combat dans le désert. Patton se vanta à plusieurs reprises de ses performances sexuelles avec la jeune femme mais ses biographes sont sceptiques. La 3e armée commença à franchir le Rhin après avoir construit un pont le 22 mars[152]. La vitesse de la progression obligea les unités de Patton à compter largement sur les reconnaissances aériennes et le soutien de l'aviation[125]. Le 8 novembre 1942, les troupes anglaises et américaines débarquent en Afrique du Nord sous le commandement du général américain Dwight Eisenhower. Les Alliés fournirent aux espions allemands de faux renseignements selon lesquels Patton avait été nommé commandant du premier groupe de l'armée américaine et qu'il préparait un débarquement dans le Pas-de-Calais. Patton fut promu lieutenant-colonel le 1er mars 1934 et fut transféré à la division hawaïenne au début de l'année 1935. Le 20 novembre, les Britanniques lancèrent ce qui était alors la plus grande offensive de chars de la guerre près de Cambrai[47]. L'unité ne comptait alors plus que quelques officiers d'état-major chargés de compiler les informations sur la conduite des opérations durant le conflit en Europe. Il avait l'intention de discuter avec sa femme pour savoir s'il devait chercher un commandement aux États-Unis ou prendre sa retraite[166]. Né en 1885 dans une famille aisée ayant une forte tradition militaire, Patton étudie à l'institut militaire de Virginie puis à l'académie militaire de West Point. Cette phrase codée signifiait l'application d'un plan impliquant le déploiement de trois divisions vers Bastogne[143]. Il expliqua son raisonnement dans une critique de 1946 du livre Patton and his Third Army : « George Patton était le plus brillant commandant d'armée en rase campagne que nos services aient pu produire. Durant la guerre, Patton gagna le surnom de Old Blood and Guts (« Vieux sang et tripes Â») du fait de son enthousiasme pour le combat[81]; ses hommes ironisaient sur « notre sang, ses tripes Â» mais Patton était connu pour être très respecté par les soldats sous son commandement[82]. En août 1923, Patton sauva plusieurs enfants de la noyade lorsqu'ils tombèrent d'un yacht lors d'une croisière au large de Salem dans le Massachusetts. Après avoir brièvement réfléchi, Bradley s'y opposa car il privilégiait le secours des forces encerclées à Bastogne avant leur effondrement à la destruction d'un grand nombre de formations allemandes[146]. À la fin de l'année 1911, Patton et sa famille furent transférés à Fort Myers en Virginie, où la plupart des officiers supérieurs de l'armée étaient stationnés. Patton se tourna alors vers Messine[96]. Progressant vers Gabès, le 2e corps se heurta à la ligne Mareth[91]. Entre le 29 janvier et le 22 mars, la 3e armée s'empara de Trèves, de Coblence, de Bingen, de Worms, de Mayence, de Kaiserslautern et de Ludwigshafen en faisant des dizaines de milliers de prisonniers appartenant aux Ire et VIIe armées allemandes. Craignant qu'il ne s'agisse d'une voie de garage pour sa carrière, Patton se rendit à Washington durant une permission de onze jours pour convaincre des amis influents d'obtenir son affectation au sein du 8e régiment de cavalerie de Fort Bliss au Texas car il anticipait que l'instabilité au Mexique allait déboucher sur une guerre civile[9]. La jeep car nous avons tellement de conducteurs du dimanche[179] Â». Il se rendit ensuite à Boston et fit un discours devant près de 20 000 auditeurs dont 400 vétérans blessés de la 3e armée. Aie la bonté de nous entendre, nous les soldats qui faisons appel à Toi pour que, le bras armé par Ta puissance, nous avancions de victoire en victoire, écrasions l'oppression et la malice de nos ennemis et fassions régner Ta justice parmi les hommes et les nations. George Smith Patton naquit le 11 novembre 1885 en Californie. Il fut admis à l'université de Princeton mais rejoignit finalement l'institut militaire de Virginie où il étudia de 1903 à 1904[7]. Qui est-il ? Thompson dans le camion d’une part, Woodring et Gay — dans la voiture d’autre part â€” ne furent que légèrement blessés mais Patton n'avait pas eu le temps de se préparer au choc et sa tête avait violemment heurté une vitre arrière de la voiture. Aucun visiteur, en dehors de son épouse, ne fut admis dans sa chambre. Le son strident qu'il produit en attaque terrorise les populations. Patton, à qui on avait dit qu'il ne pourrait jamais plus monter à cheval ou mener une vie normale, commenta : « C'est une façon de mourir à la con. Pour ses actions à Cheppy, Patton obtint la Distinguished Service Cross. Quelque 12.800 personnes ont été évacuées ce dimanche à Francfort, capitale financière de l'Allemagne, afin de permettre le désamorçage d'une bombe britannique de 500 kg datant de la Seconde Guerre Mondiale, ont annoncé les autorités. Il rejoignit à Washington un comité chargé de rédiger un manuel sur l'utilisation des chars d'assaut. Un commandant fringant, courageux, surexcité et déséquilibré, adapté pour les opérations demandant une charge et une percée mais perdant dans toute opération nécessitant habileté et jugement, « Je ne pense pas que le général Patton nous aurait permis de nous en tirer aussi facilement. Patton a été joué à l'écran par plusieurs acteurs. La meilleure chose qui me soit jamais arrivée jusque-là est l'honneur et le privilège d'avoir commandé la, « C'est une façon de mourir à la con. - Armando BABANI / AFP. Détestant son travail d'officier d'état-major en temps de paix, Patton consacra beaucoup de temps à la rédaction de documents techniques et donna des conférences sur son expérience du combat au General Staff College[61]. Mais son armée appartenait à une organisation et ses opérations n'étaient qu'un élément d'une grande campagne[191] Â». Les forces américaines devaient initialement couvrir le flanc gauche des forces britanniques, mais Alexander autorisa Patton à prendre Palerme en raison des difficultés rencontrées par Montgomery devant Messine. Ce maréchal allemand commanda les forces aériennes de la Luftwaffe lors des campagnes de Pologne, de France et de Russie, avant d'être nommé commandant en chef des forces allemandes en Méditerranée. Patton eut également de fréquents désaccords avec Terry de la Mesa Allen, Sr. (en) et Theodore Roosevelt Jr. sur la conduite des opérations et approuva leur limogeage par Bradley[99]. Il nomma Patton à la tête de la 2e brigade de la 2e division blindée. Ses exploits lui valurent de figurer sur la couverture du numéro de juillet 1941 du magazine Life[76]. La Seconde Guerre mondiale a fait plus de 50 millions de morts dans le monde entre 1939 à 1945. La dernière modification de cette page a été faite le 5 novembre 2020 à 18:43. Pendant et après l'affectation de Patton à Hawaï, Eisenhower et lui échangeaient régulièrement par courrier. En septembre, Bradley fut choisi pour commander la 1re armée en cours de rassemblement en Angleterre en prévision des débarquements de Normandie même s'il était moins expérimenté et moins gradé que Patton[113]. Les autres commandants alliés étaient plus enthousiastes. Les possibilités de Patton étaient néanmoins limitées, compte tenu de la priorité accordée à Montgomery jusqu'à ce que le port d'Anvers soit utilisable. Ce général allié participa à la campagne de Sicile avant de rejoindre l'Angleterre où il se vit confier le commandement du 1er groupe d'armée en partance pour la Normandie. Le 26 janvier 1944, Patton reçut formellement le commandement de la 3e armée américaine en Angleterre ; il s'agissait d'une unité nouvellement formée et Patton devait préparer ses soldats inexpérimentés aux combats à venir[116],[117]. Qui est-il ? LA SECONDE GUERRE MONDIALE 6 juin 1944 Les Alliés débarquent, La IIIème. Il s'arrêta à un poste de commandement à l'arrière pour soumettre son rapport avant d'être emmené à l'hôpital ; Sereno E. Brett, commandant du 326e bataillon de chars, assuma le commandement de la brigade en son absence.

La Castellane Code Postal, Paros à Vélo, Freddy Foray 24h Du Mans 2020, Le Croisé-laroche Hippodrome, Photomaton Lyon 6, Série Les Invincibles Streaming, Menu Africain Pour Mariage, Quand Sort La Saison 2 De Mes Premières Fois,