18 Trois jours après, cette femme a aussi accouché. Les femmes de Salomon – son idolâtrie - Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille du pharaon: des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Hittites. Du reste, de manière symptomatique, chacune reprend dans sa réaction l’un des deux verbes que le roi utilise en formulant son ordre. Il a aussi parlé sur les animaux, sur les oiseaux, sur les reptiles et sur les poissons. En ce sens, le fait que les deux affirmations du verset 22 se répondent en miroir tend à indiquer que les deux femmes, en somme, sont le reflet l’une de l’autre en ce qu’elles laissent parler en elles le seul instinct de possession.La tâche du roi consistera précisément à tenter de sortir de la confusion en faisant parler le désir de vie de la vraie mère.Au point où nous en sommes, rien ne permet de distinguer les deux femmes : ni la brève évocation de la situation, ni les paroles prononcées par les plaignantes, ni la manière dont elles se comportent, ni même le fond de leur attitude. ), « Appendix one : A Translation of the Hygromanteia of Solomon », in.Jacques Bellichach, « Le Jugement de Salomon est-il un jugement ? 11.1 Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon: des Moabites, des Ammonites, des Édomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, . En l’absence d’éléments probants, celui-ci choisit la solution qui reste : celle d’une justice purement distributive, au risque de donner raison à l’adage latin : Summum ius summa iniuria.Dans ce cas, si sa décision ne manque pas d’audace, elle a un aspect pour le moins sommaire, puisque le roi ne prend pas le temps de recourir aux procédures normales d’une enquête, qu’il estime sans doute désespérément vouée à l’échec.Il faut reconnaître qu’en l’absence d’indication dans le récit, le lecteur ne peut, pour l’instant, exclure aucune de ces trois hypothèses. David a vaincu son roi (,L’un des sanctuaires israélites datant de l’époque de la conquête de Canaan (.Dans l’ancienne version grecque, la version syriaque et la Vulgate, les verbes de ce verset sont au singulier et Salomon en est le sujet.Rouleau où l’on consignait les décisions et les expéditions du roi (voir,Upgrade to Bible Gateway Plus, and access the NEW. Du reste, plus loin, on verra que la femme qui ment à présent est animée par un désir de mort, puisqu’elle voudra que l’enfant vivant meure, alors même que la mère le lui donne (v. 26). Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence ! 25:2) » et il dit de sa providence : « Les yeux du Seigneur contemplent en tous lieux les bons et les méchants. Aussi ne peut-il même pas se poser la question de savoir d’où le roi tient sa sagesse. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les,Plusieurs livres intégrés au canon biblique lui sont attribués (,Le personnage biblique de Salomon figure dans le,« Dieu lui dit : « Demande ! Aussi la question se pose-t‑elle de savoir pourquoi un tel mensonge. ), « Appendix one : A Translation of the Hygromanteia of Solomon », in.Jacques Bellichach, « Le Jugement de Salomon est-il un jugement ? Il faut attendre que l’épée soit amenée devant lui (v. 24b) et que soit alors prononcée la sentence. Il s’agit donc de ruser avec le mal et la mort, ainsi qu’avec leurs instruments que sont la convoitise et le mensonge, pour tourner le mal en bien : tourner l’envie en ouverture au don, le mensonge en vérité, et la mort en vie.Comme le dit le proverbe, « l’instruction du sage est source de vie : elle détourne des pièges de la mort » (Pr 13,14).Mais il reste un problème concernant la sagesse du roi. Son discours est un écho de ce que l’autre vient de dire. Le prêtre Abyatar (,Salomon organise une expédition militaire à,Son règne marque cependant une période de paix, de prospérité et d'abondance. Salomon nommé Sulayman dans le,Un thème déjà présent dans la légende de Salomon avant l'islam est le pouvoir qu'il posséde sur la nature et sur les,La sourate 38 présente Salomon comme un grand repentant, ce qui permet à Déclais de conclure « c'est donc qu'il avait commis des actes répréhensibles »,« Salomon contraint tous les démons de lui décrire les différentes maladies qu’ils causaient et les remèdes nécessaires pour en guérir et différentes herbes à utiliser pour se débarrasser de la douleur ; puis Salomon écrit toutes ces choses sur le mur de la Maison de Dieu. Dans un effort apparent pour favoriser de bonnes relations entre le peuple d’Israël et son voisin du sud, Salomon a épousé la fille païenne du Pharaon d’Égypte (1 Rois 3.1). La crainte de l’Éternel est le début de la sagesse ; les insensés méprisent l’instruction de la sagesse (1:7). Twitter. ».La dernière modification de cette page a été faite le 13 septembre 2020 à 14:04. Detailing the Ceremonial Art of Commanding Spirits Both Good and Evil,La Bible dévoilée : les nouvelles révélations de l'archéologie,Les rois sacrés de la Bible. Sa naissance est mentionnée en Deuxième livre de Samuel, et son règne est décrit dans le Premier livre des Rois. Salomon nommé Sulayman dans le,Un thème déjà présent dans la légende de Salomon avant l'islam est le pouvoir qu'il posséde sur la nature et sur les,La sourate 38 présente Salomon comme un grand repentant, ce qui permet à Déclais de conclure « c'est donc qu'il avait commis des actes répréhensibles »,« Salomon contraint tous les démons de lui décrire les différentes maladies qu’ils causaient et les remèdes nécessaires pour en guérir et différentes herbes à utiliser pour se débarrasser de la douleur ; puis Salomon écrit toutes ces choses sur le mur de la Maison de Dieu. Aveuglée par son tourment et peut-être pour se libérer d’une culpabilité insoutenable, elle aurait fantasmé cette histoire en toute bonne foi, projetant sur l’autre la responsabilité de la mort du bébé.De toute manière, quoi qu’il en soit de ce qui motive la plaignante, son discours se donne à croire sans fournir aucun élément qui permettrait de voir si elle dit ou non la vérité. Ce nombre se veut impressionnant parce que le but de l’auteur est justement de nous émerveiller.Conventionnellement, son règne s'étend de 970 à 931 av. Il était plus sage qu'aucun homme et sa renommée était répandue parmi toutes les nations d'alentour : il a prononcé 3 000 sentences, et composé 5 000 cantiques. Salomon a parlé sur les arbres depuis le cèdre du Liban jusqu'à l'hysope qui sort de la muraille. C'est ainsi que les sages sont instruits, et l'intelligence des discours de la sagesse n'est autre que la connaissance du Dieu unique et véritable. Ons’en souvient. Après 40 ans du règne de David, Salomon devient le 3 e roi d'Israël. On notera que le verbe « être » au futur est nié dans ses paroles. Il n’en reste pas moins vrai que, volontairement ou non, cette décision royale rencontre un aspect fondamental de la situation qu’il s’agit de trancher. Quand Ézéchias tomba malade, il ne put trouver la prescription pour son mal, alors il alla au temple et se coucha là et voyant le mur il pleura et se repentit de ce qu’il avait fait. Il élimine les partisans de son demi-frère Adonias. Et quand un homme était malade, il allait au temple et regardait le mur pour trouver le remède de sa maladie et l’ayant appliqué il était guéri et glorifiait Dieu. La première y renonce, préférant le donner plutôt que de le voir mourir ; l’autre réclame sa mort plutôt que de devoir le céder à sa rivale. En quel sens, on l’ignore encore. Enfin, dans l’économie du récit, il n’est pas indifférent non plus que ces femmes appartiennent à une profession dont la réputation est souvent douteuse. Dès lors, si le roi cite la mère, c’est pour retourner à son avantage les paroles de don qu’elle a prononcées en faveur de l’autre femme. Or, en désignant ainsi d’une parole celle qui est la mère, le roi n’assume-t‑il pas une fonction paternelle, en ce qu’il donne à une femme d’être mère en vérité, et à un enfant de pouvoir vivre ?Mais il a fallu pour cela une parole tranchante qui sépare le fils de sa mère. Mais avant cela, elle explicite sa logique : celle d’une justice égalitaire froide et insensible : « ni à moi, ni à toi, il ne sera ». C'est pourquoi celui-ci [l'auteur des proverbes] parle de la connaissance véritable de Dieu, en disant qu'il est ineffable : « La gloire de Dieu cache la parole (Prov. Le jugement de Salomon, est un épisode de la vie du roi hébreu Salomon.Cette histoire est racontée dans le livre biblique Premier livre des Rois (3,16-28), un des livres formant la Bible hébraïque.. » Salomon répondit : « [...] moi qui ne suis qu'un tout jeune homme, et ne sais comment gouverner [...] Il te faudra donner à ton serviteur un coeur qui ait de l'entendement pour gouverner ton peuple, pour discerner le bien du mal [...] » Dieu lui dit : « Puisque tu as demandé cela et que tu n'as pas demandé pour toi une longue vie, que tu n'as pas demandé pour toi la richesse, que tu n'as pas demandé la mort de tes ennemis, mais que tu as demandé le discernement pour gouverner avec droiture, voici, j'agis selon tes paroles : je te donne un coeur sage et perspicace, de telle sorte qu'il n'y a eu personne comme toi avant toi, et qu'après toi, il n'y aura personne comme toi. Dans la Bible, le premier livre des Rois raconte comment le roi Salomon départage deux femmes qui revendiquent le même enfant. La première qui vient à l’esprit est aussi la plus courante.Elle voit dans l’ordre royal un signe de la sagesse que le jeune monarque vient à peine de recevoir, suite au songe qu’il a fait à Gabaon (1 R 3,4‑15). SALOMON était très jeune quand il devint roi. De plus, il accepte que des dieux étrangers soient adorés. Si l’ordre « tranchant » du verset 25 pouvait émaner de sa sagesse, il n’était pas impossible qu’il soit plutôt signe de sa cruauté, ou du moins de son désir de ne pas être mis en échec comme juge, et donc de trancher dans le vif. Il était plus sage qu'aucun homme et sa renommée était répandue parmi toutes les nations d'alentour : il a prononcé 3 000 sentences, et composé 5 000 cantiques. De cette manière, ses mots suggèrent au roi de mettre en oeuvre sa propre capacité de discernement1. Quand Ézéchias tomba malade, il ne put trouver la prescription pour son mal, alors il alla au temple et se coucha là et voyant le mur il pleura et se repentit de ce qu’il avait fait. La femme n’avoue-t‑elle pas elle-même qu’elle dormait, au point de ne pas se rendre compte que l’on prenait son enfant d’à côté d’elle ?Certes, la franchise de cet aveu pourrait jouer en sa faveur. La parole de l’autre femme (v. 22a), en effet, loin de contribuer à faire la lumière, jette plutôt le trouble.Celle-ci ne donne pas sa version des faits. De plus, le roi contrôle le commerce international : caravanes du désert (encens, aromates), commerce de haute mer dans des expéditions conjointes avec les Phéniciens (produits et animaux tropicaux, or), commerce avec la.Salomon nomme à la tête de l’armée l’ancien chef de la garde personnelle de David. Car à l’aide d’un pronom démonstratif, le roi désigne sans ambiguïté la première femme, celle qui a réagi à sa parole de mort par un geste de don, d’un don de vie (« celle-là »).C’est bien à celle qui a préféré donner son fils pour qu’il vive que l’enfant est donné vivant. En d’autres termes, la simple évocation de ce qu’elle-même a fait indiquerait au roi ce qu’il y a lieu de faire pour tirer les choses au clair. Des gens de tous les peuples venaient pour entendre la sagesse de Salomon de la part de tous les rois de la terre qui avaient entendu parler de sa sagesse » (1Rois 4:30).Considéré comme le plus sage parmi les hommes, il se rend populaire au début de son règne par ses jugements pleins de sagesse.