On parle de vivre dans la dignité, de vieillir dans la dignité, de mourir dans la dignité... Mais que signifie-t-on par ces mots et ces expressions? 11.13 Jugez-en vous-mêmes: est-il convenable qu’une femme prie Dieu sans être voilée? 2 L’intégrité du corps humain, vivant ou mort, sa transformation en objet, en animal ou en chose nous donne l’occasion de penser la dignité humaine ou son manque, mais aussi l’une des manières qu’elle a de conforter sa présence : par la parole. 1. - Perdre toute dignité. Dignité de la personne : sainteté de la vie humaine. Car le Sujet lui-même peut ne pas agir selon sa dignité. Une réflexion s’impose donc pour réellement promouvoir dans nos sociétés l’intention louable et indispensable du respect de la dignité de toute personne humaine. - Avoir de la dignité dans le caractère, de caractère. fém. La révolution du féminin, Paris, Gallimard, 2015, p.12. Dignement pour un être humain signifie « humainement ». Cette notion renvoie à l'idée que «quelque chose est dû à l'être humain du seul fait qu'il est humain» (Paul Ricœur). Il nous appartient de nous informer et de lutter contre toute pensée faite d’a priori et d’ignorance. ». Elles sont fréquemment enfermées dans des institutions où elles sont isolées de la société et soumises à des traitements inhumains et dégradants. Âme qui, terreau des désirs, des émotions et de la mémoire, était en nous dès avant notre naissance, en un état qu'on pourrait qualifier de pré-langage et pré-conscience — non sans qu'un chant natif soit déjà là —, et qui nous accompagne jusqu'au bout, lors même que nous serions privés de conscience ou de … La dignité est le sentiment de ce que l’on doit à soi-même, respect de soi. Le respect de la personne avec elle-même comme le respect des personnes entre elles est un travail. DE RAYMOND, Jean-François, et coll. Approche fondamentale : tout être humain a une valeur absolue. La femme est celle qui donne la vie, la soutient dans ses premiers balbutiements, elle en tire une véritable force de vie. » Mais faut-il encore que cela devienne réel en toutes situations et conditions concrètes, pour tous et toutes, de la naissance à la mort. L’égalité dans le bouddhisme : comment est-elle abordée ? Vérifiez la prononciation, les synonymes et la grammaire. La dignité connaît deux sens en droit : celui de la Une simple règle de grammaire peut en dire long : le masculin qui prime sur le féminin  par exemple, ou encore l’emploi du mot « homme » pour signifier « l’être humain ». Les femmes ont dû revendiquer, lutter pour obtenir pleinement leurs droits, et donc être comprises dans la définition de la dignité humaine. Elle est inspirée par un désir de respectabilité et traduit le sentiment que la personne a de sa propre valeur. Dans le premier cas, nous valorisons l’égalisation des conditions, selon un modèle d’homogénéisation : égalité des droits, égalité devant la loi, égalité sociale, égalité des sexes, etc. Dans le premier cas, nous valorisons l’égalisation des conditions, selon un modèle d’homogénéisation : égalité des droits, égalité devant la loi, égalité sociale, égalité des sexes, etc. Par ailleurs, on pourrait s’interroger sur la place des femmes dans notre propre Eglise. » Mais faut-il encore que cela devienne réel en toutes situations et conditions concrètes, pour tous et toutes, de la naissance à la mort. Cette aptitude dépend directement de la volonté d’un individu mais elle se limite seulement à l’action de cet individu et ne peut en aucun cas … Nouveau site : www.prieraucoeurdumonde.fr, Assistante du coordinateur européen de l’Apostolat de la Prière, Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel. Mouvement politique de droite qui prône la résistance à l'égalité entre femmes et hommes, fondé sur le mythe d'une virilité essentielle et d'une discrimination que subiraient les hommes si l'on reconnaît des droits aux femmes. Comme l’exprimait si bien le philosophe Paul Ricoeur : « Quelque chose est dû à l’être humain du seul fait qu’il est humain 1. Le principe de dignité permet de poser juridiquement la valeur des êtres humains. 5/5 (1) . Au 18e siècle, la réflexion philosophique franchit une étape importante en donnant une valeur absolue à l’être humain. 1. Un défi de taille à relever ! Il indique comment doivent être traitées ou pas certaines personnes. De la fin du 19 e siècle jusqu’à notre période contemporaine, les mouvements féministes ont réussi, du moins en Occident, à opérer des changements majeurs dans la condition féminine : d’abord d’avoir mis en question et commencé à modifier l’attribution de fonctions … La raison, la capacité de juger et d’agir de chaque personne en font un Sujet : c’est l’appui fondamental de la conception moderne de la dignité humaine qui conduira à l’idée des droits fondamentaux, des droits humains, des droits de la personne. Un dimanche avec quatre noms The post Lectures de dimanche : la miséricorde est la justice qui recrée avec amour appeared first on ZENIT - Francais. FIAT, Éric. De la fin du 19e siècle jusqu’à notre période contemporaine, les mouvements féministes ont réussi, du moins en Occident, à opérer des changements majeurs dans la condition féminine : d’abord d’avoir mis en question et commencé à modifier l’attribution de fonctions spécifiques à l’homme et à la femme, d’avoir ainsi ouvert les frontières de l’espace public et privé. Attitude empreinte de réserve, de gravité, inspirée par la noblesse des sentiments ou par le désir de respectabilité ; sentiment que quelqu'un a de sa valeur : Refuser par dignité de répondre à des insultes par des insultes. Nous devons garder notre dignité humaine dans nos conditions actuelles, dans nos sociétés modernes avec leurs caractéristiques propres : celles-ci influencent la compréhension que nous avons de nous-mêmes, et donc de notre dignité. Vivre avec dignité est le sentiment qu’a une personne de sa propre valeur. Dans de nombreux cas, la dignité des personnes atteintes de troubles mentaux n’est pas respectée . Nous sommes des êtres à la fois spirituels et corporels et c’est ainsi que nous sommes dignes. En 2011, 60 millions de femmes manquaient dans le monde parce qu’elles ont été avortées avant leur naissance ou tuées bébés. La dignité d ela femme et les jeunes sont ceux qu’il lance pour mars 2014 : Prions pour que les droits et la dignité des femmes soient respectés dans toutes les cultures. Par extension, le mot dignité désigne aussi l’attitude d’une personne ayant de l’amour-propre, du respect pour elle-même. , Éditions Larousse, collection Poche 2012, p. 201 ss. Et nos corps sont ainsi manipulés. D’où l’importance de joindre aux droits humains les devoirs qui leur sont liés. La seule occurrence du terme « dignité » figure à l'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, qui impose que tous les citoyens soient admissibles aux dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. Grandeurs et misères des hommes, Éditions Larousse, collection Poche 2012, p. 201 ss. Le Pape François nous invite ce mois-ci à prier et agir afin que les droits et la dignité des femmes soient respectés dans toutes nos cultures. N’oublions pas que, depuis toujours dans l’histoire du salut, certaines ont su prendre leur place et agir avec audace, comme ce fut le cas par exemple de Judith, de Marie de Magdala, de Lydie et de beaucoup d’autres.Oui, la marche des femmes est en route et nous pouvons espérer que « Des eaux jailliront dans le désert ». La dignité d ela femme et les jeunes sont ceux qu’il lance pour mars 2014 : Intention de prière universelle : Prions pour que les droits et la dignité des femmes soient respectés dans toutes les cultures. 3. Il y a une distinction à faire entre l’être humain et sa conduite. Sans forcément réclamer les mêmes prérogatives que ces derniers, elles ont une grâce qui leur est propre et peuvent prétendre avoir droit à la parole et à davantage de responsabilités. L’on pourrait légitimement penser que les textes, de droit interne ou international, les travaux doctrinaux, ou encore la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme (Conv. C’est une évidence que la dignité humaine se doit d’être gardée, tenue : elle est à la fois donnée et à faire, à accomplir. La notion de dignité humaine fait référence à une qualité inséparablement liée à l'être même de l'homme; ce qui explique qu'elle soit la même pour tous et qu'elle n'admette pas de degrés. Nos sociétés modernes sont spécialement marquées par la démocratie, et par le développement technologique. . Définition : dignité (f) Gravité noble qui inspire la considération, commande le respect, les égards. Quand on y réfléchit, on constate bien des ambiguïtés et parfois même des contradictions qui laissent à penser que le concept de. Grandeurs et misères des hommes. La compréhension de la dignité de l’être humain a varié selon les époques, les idéologies et les organisations sociales. Mais n’est-ce pas une abstraction que ce sujet désincarné? - Il a beaucoup de dignité dans les manières. Une boutade  très répandue rappelle qu’ « un homme sur deux est une femme ». devient souvent un instrument dans un combat de valeurs. On ne peut nier que cet effort de maîtrise, avec le développement multiforme de la technologie, contribue à l’amélioration des conditions de vie des personnes, des sociétés, et donc des conditions plus dignes de la dignité humaine. Ce mouvement correspond à une compréhension de la dignité comme un bien commun et non comme un privilège ou l’apanage de quelques-uns. Lettre du pape au Meeting de la Banque mondiale et du FMI The post 7 titres, Jeudi de Pâques, 8 avril 2021 – Cherche-le de tout ton cœur appeared first on ZENIT - Francais. Notre finitude — surtout la conscience de notre finitude — est incluse dans notre dignité, et réclame le respect. Nos sociétés modernes sont spécialement marquées par la démocratie, et par le développement technologique 2. Dans le même élan, nous sommes unis à ces femmes de toutes confessions chrétiennes mobilisées autour de laJournée Mondiale de Prière le 1er vendredi de marsdepuis plus d’un siècle.Voir sur notre site. Si la dignité est inhérente à l’humanité, elle s’inscrit dans des situations qui la contredisent : les inégalités de toutes sortes, les injustices, les oppressions, les exploitations, les violences sans nom, tout autant que les manques de respect. Lettre du pape au Meeting de la Banque mondiale et du FMI The post Finance : la loi de l’amour est supérieure à la loi du marché appeared first on ZENIT - Francais. Commençons par observer notre langage. Le thème de cette année 2014 entre tout à fait en résonance avec l’intention de prière du Pape confiée au réseau de l’Apostolat de la Prière : « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous ». Le nom dignité désigne le respect qui est dû à quelqu’un ou à quelque chose, et notamment le respect dû à une personne juste parce que c’est un être humain. Les croyants et croyantes modernes ont la responsabilité de redonner à leur témoignage de nouvelles formes d’existence arrimées à la situation réelle de l’humanité contemporaine. La femme perd alors sa dignité et son identité, à ses yeux comme à ceux de ses proches. En même temps, on n’abolit pas l’esclavage, les femmes gardent un statut inférieur, etc. Les Nations Unies  ont choisi le mois de mars pour célébrer la Journée de la femme. Ce moment particulier implique que le corps, la pudeur et la dignité de la femme, soient au centre de l’attention. La dignité humaine implique la révérence, le respect et la protection envers chaque personne, comme un être libre et doté d’une histoire toujours unique. Nous ne retiendrons ici la notion de dignité que dans son acceptation de dignité de la personne humaine, laissant de côté « les dignités » de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (WEIL) et les références qui y sont faites dans le code pénal de 1992 (KOERING-JOULIN). Respect de la dignité humaine : conditions et situations concrètes. DIGNITÉ, subst. - La dignité du magistrat, du juge, du prêtre. Il est indéniable qu’il faut s’en réjouir : c’est un progrès. Petit traité de dignité. La deuxième intention est traitée dans le webmagazine gratuit « Prier au cœur du monde » : www.prieraucoeurdumonde.fr, Respecter les femmes, tout le monde y gagne. Parcourez les exemples d'utilisation de 'dignité de la mort' dans le grand corpus de français. Le féminin doit se proposer à part entière dans notre société mixte, à l’encontre d’une homogénéisation trop facile, pour contribuer à un monde nouveau. L’Apostolat de la prière est le service officiel des intentions de prière du Pape. 142 - Vivre et mourir dans la dignité. 11.14 La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de … si l’on en croit la place qu’il occupe dans la Charte des droits fondamentaux proclamée à Nice le 7 décembre 2000 (article 1 er du chapitre préliminaire). la dignité de manière universelle, pour tout homme. La dignité désigne aussi une attitude de respect de soi, caractérisée par la gravité, la réserve, la noblesse des sentiments, la fierté. Mais la plupart du temps ils se limitaient en fonction de leur vision de la nature qu’ils considéraient comme sacrée, divine ou du moins en croyant qu’il y avait du sacré dans la nature. Les femmes ont dû revendiquer, lutter pour obtenir pleinement leurs droits, et donc être comprises dans la définition de la dignité humaine. siècle, la réflexion philosophique franchit une étape importante en donnant une valeur absolue à l’être humain. Hongrie - Défense de la dignité de la femme: Hongarije - Verdediging van de Selon le philosophe allemand Emmanuel Kant, la dignité est le fait que la personne ne doit jamais être traitée comme un moyen, mais comme une fin en soi. Dignité : Synonymes de grandeur, majesté, noblesse, élévation, situation éminente dans l’ordre naturel. Prince (du latin princeps, premier) est un nom qui marque la dignité de celui qui possède une souveraineté en titre ou de celui qui est d'une maison souveraine [1].Sa forme féminine est la princesse.. De manière absolue, lorsque le mot prince se dit avec l'article défini, il désigne le souverain qui commande dans le lieu où l'on parle [1]. ) "De waardigheid van de vrouw in het beroepsleven". Des milliers de femmes sont Prérogative ou prestige inaliénables dont jouit une personne en raison de son comportement, ou qui sont attachés à une chose, et qui leur valent considération et … Quand on y réfléchit, on constate bien des ambiguïtés et parfois même des contradictions qui laissent à penser que le concept de dignité devient souvent un instrument dans un combat de valeurs. Tout ce qui limite notre indépendance, notre autonomie, nos désirs nous apparaît indigne de nous. L’autre élément dominant, c’est l’avancement de la technique avec une maîtrise de la nature sans précédent. Mais plus que l’égalité individuelle et abstraite de la modernité, le projet féministe doit mettre en avant ce qui correspond à l’expérience des femmes d’être des sujets incarnés et sexués. La notion de « liberté » est en fait liée au concept de l’autodétermination – soit l’aptitude pour un individu à se déterminer lui-même. Chaque mois le pape François nous confie deux intentions de prière, deux défis qu’il discerne pour notre monde et la mission de l’Eglise. La violence faite aux femmes n’est l’apanage d’aucune culture, d’aucun continent, d’aucune religion. Selon certains auteurs, comme Claude Habib, la pudeur « a comme premier centre de gravité la nudité, puis elle s’étend à toute une série de désirs et de sentiments et de son entourage. L’humanité a été créée à deux visages, le masculin et le féminin, pour la diversité, la complémentarité et sans nul doute la beauté… D’où vient que l’un d’eux soit si souvent défiguré, nié ou pire, maltraité par l’autre, comme si la violence devait remplacer l’harmonie prévue depuis les origines ? Puisse ce mois de prière, en union avec des millions d’hommes et de femmes dans le monde, contribuer à ouvrir nos mains et incliner nos cœurs vers un profond respect de nos mères, filles, sœurs, amies connues et inconnues. No. Marie-Dominique Corthier, Assistante  du coordinateur européen de l’Apostolat de la Prière, commente pour ZENIT l’intention universelle. Partout, dans le monde et en France, des personnes se mobilisent et des lieux  sont ouverts à celles qui « cherchent un endroit pour souffler ». Deux simples chiffres suffiraient à crier l’injustice faite aux femmes dans le monde : alors qu’elles représentent près de 51% de la population de certains continents, ce nombre tombe à 48% dans des pays tels que la Chine ou  l’Inde, ce qui fait dire à  Ambrose Vedam, jésuite indien : « C’est un miracle qu’une femme survive en Inde ». L’homme moderne a désacralisé la nature en affirmant sa dignité de sujet qu’il place dans la maîtrise qu’il a sur elle. La misère a reculé en Occident, même si la pauvreté continue de durer. - Elle a un air de dignité. Respect des droits et de la dignité de la femme, défi lancé par le pape François, Samedi 27 février 1858 à Lourdes: les gestes de la foi, «L'exemple du card. . La dignité humaine : I). Il y a une distinction à faire entre l’être humain et sa conduite. Elles peuvent ainsi contribuer à comprendre de manière plus équilibrée les valeurs modernes d’autonomie et de maîtrise de la nature avec l’expérience de la finitude. - Compromettre sa dignité. Car le Sujet lui-même peut ne pas agir selon sa dignité. 2. Et cela sans rester dans l’enfermement domestique de la culture patriarcale. Le mot dignité est défini dans le dictionnaire Le Petit Larousse selon quatre sens différents : — La dignité est le principe juridique premier. Mais elle est aussi « laplus fragile dans la misère car elle peut être regardée comme une proie, sujette aux agressions sexuelles, aux violences ».Notre humanité ne reste pas inactive devant cette injustice. Il reste beaucoup à faire, certes, pour que chaque femme et chaque homme soient engagés dans cette manière neuve de vivre ensemble. Après tout, la modernité ne s’est-elle pas construite sur notre dignité de Sujet? Définitions de dignité Respect que mérite quelqu'un ou quelque chose : Ces sévices sont une atteinte à la dignité d'un être humain. Pour définir la dignité il convient d’interroger le sens du bien et du mal, ou du moins de parvenir à sortir de l’indistinction du bien et du mal, ce qui est Olivier de DINECHIN* Si l´on fait souvent appel à la dignité dans les débats éthiques actuels, c´est qu´on la considère comme une valeur morale que l´on attribue à des être vivants. On parle de vivre dans la dignité, de vieillir dans la dignité, de mourir dans la dignité... Mais que signifie-t-on par ces mots et ces expressions? Les handicaps, la maladie, la vieillesse et la réalité de la mort confrontent notre désir de maîtrise amplifié par la valorisation de la technologie. Mais ce faisant, il s’agissait plutôt de l’espèce humaine et non de l’individu. FROIDEVAUX-METTERIE, Camille. Leur dignité était donc relative à leur rang, à leur fonction sociale. Comme l’exprimait si bien le philosophe Paul Ricoeur : « Quelque chose est dû à l’être humain du seul fait qu’il est humain. Les luttes féministes ont ainsi bousculé « l’organisation immémoriale de nos sociétés selon la hiérarchisation sexuée des domaines de l’existence. Chaque année, 2 millions de femmes subissent des mutilations génitales. Les femmes ont dû revendiquer, lutter pour obtenir pleinement leurs droits, et donc être comprises dans la définition de la dignité humaine. C’est une évidence que la dignité humaine se doit d’être gardée, tenue : elle est à la fois donnée et à faire, à accomplir. Il est heureux que la réflexion constructive du Pape François laisse augurer d’une possible évolution dans ce domaine. Héritière d’une longue histoire, celle-ci a encore bien du chemin à faire pour leur reconnaître une égalité de droits avec les hommes. Pour Kant, par exemple, l’Homme doit être respecté comme une fin en soi et non comme un moyen : « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité aussi bien dans ta propre personne que dans la personne de tout autre comme une fin et jamais comme un moyen ». Il y a eu une tendance chez certaines féministes à aborder la condition corporelle des femmes seulement comme une aliénation, comme un destin subi, et selon le modèle de la domination masculine : elles laissent ainsi dans l’ombre ces situations propres aux femmes qui enracinent l’humanité dans son être de nature : les menstrues, la grossesse, l’accouchement, la ménopause... Ces expériences des femmes constituent de manière positive leur manière d’être humaine, de s’affirmer comme sujets et sont englobées dans la dignité humaine. Cette réflexion pourrait nous faire sortir des contradictions dans lesquelles nous sommes quand, par exemple, nous parlons d’euthanasie au nom d’un « mourir dans la dignité », ou dans « la gestation pour autrui » nous utilisons le corps d’une femme. Il reste beaucoup à faire, certes, pour que chaque femme et chaque homme soient engagés dans cette manière neuve de vivre ensemble. On peut dire la même chose du fondement religieux, dans le judaïsme et le christianisme : l’être humain est créé à l’image de Dieu, c’est ce qui fait sa dignité fondamentale. A.− Sentiment de la valeur intrinsèque d'une personne ou d'une chose, et qui commande le respect d'autrui. Apprendre la définition de 'dignité de la mort'. 1 S ur un plan philosophique, la dignité humaine est une valeur absolue, universelle et inaliénable qui s’applique à la personne aussi bien qu’à son corps. Le respect de la personne avec elle-même comme le respect des personnes entre elles est un travail. La dignité humaine n’est donc pas relative au statut social, ni à la performance physique ou intellectuelle. Van Thuan m'a beaucoup aidé», Au service du diocèse de Rennes et du pape François, 8 titres, Vendredi de Pâques, 9 avril 2021 – Marseille, porte sur la Méditerranée, Fête de la Miséricorde divine: des missionnaires de la miséricorde aux côtés du pape, 50e anniversaire de « Foi et Lumière »: bénédiction du pape François, Adoration nocturne : le pape se souvient de ses prières de jeunesse à Buenos Aires, Pâques et le «long carême de la pandémie», par le card. Les humains ont su de tout temps utiliser, disposer des énergies naturelles. Pour Kant, par exemple, l’Homme doit être respecté comme une fin en soi et non comme un moyen : « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité aussi bien dans ta propre personne que dans la personne de tout autre comme une fin et jamais comme un moyen ». La raison, la capacité de juger et d’agir de chaque personne en font un Sujet : c’est l’appui fondamental de la conception moderne de la dignité humaine qui conduira à l’idée des droits fondamentaux, des droits humains, des droits de la personne. Le Seigneur nous appelle à collaborer à la construction de l’histoire, en devenant avec Lui artisans de paix et témoins de l’espérance dans un avenir de salut et de résurrection. Deux définitions de la dignité. De la fin du 19, siècle jusqu’à notre période contemporaine, les mouvements féministes ont réussi, du moins en Occident, à opérer des changements majeurs dans la condition féminine : d’abord d’avoir mis en question et commencé à modifier l’attribution de fonctions spécifiques à l’homme et à la femme, d’avoir ainsi ouvert les frontières de l’espace public et privé. Car, la dé-construction du genre n’abolit pas pour autant la réalité de la dualité des sexes. Les luttes féministes ont ainsi bousculé « l’organisation immémoriale de nos sociétés selon la hiérarchisation sexuée des domaines de l’existence3 ». Le respect de notre dignité d’êtres finis requiert la maîtrise de notre maîtrise, dans l’équilibre. Exemple : conserver sa dignité en toute circonstance. Proclamé dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, il constitue un principe fondamental du droit dans de nombreux pays. Mais plus que l’égalité individuelle et abstraite de la modernité, le projet féministe doit mettre en avant ce qui correspond à l’expérience des femmes d’être des sujets incarnés et sexués. Par ailleurs, les modernes que nous sommes oublient qu’ils sont aussi des êtres de nature. Le bouddhisme est-il une philosophie égalitaire ? Nous devons garder notre dignité humaine dans nos conditions actuelles, dans nos sociétés modernes avec leurs caractéristiques propres : celles-ci influencent la compréhension que nous avons de nous-mêmes, et donc de notre dignité. À cette époque, les êtres humains étaient vus comme des personnages, pas encore comme des personnes. Intention de prière pour l’évangélisation : Prions pour que de nombreux jeunes accueillent l’invitation du Seigneur à consacrer leur vie à l’annonce de l’Evangile. Le principe de sauvegarde de la dignité humaine n’est cependant pas l’apanage exclusif du droit français. On aimerait donc que ce soit tout à fait vrai. est inhérente à l’humanité, elle s’inscrit dans des situations qui la contredisent : les inégalités de toutes sortes, les injustices, les oppressions, les exploitations, les violences sans nom, tout autant que les manques de respect. Un mot, en conclusion, pour dire comment l’Église catholique est restée à l’époque où la dignité humaine est attribuée à une élite, à cause d’une compréhension fonctionnaliste, dans une structure sociale très hiérarchisée. Car, la dé-construction du genre n’abolit pas pour autant la réalité de la dualité des sexes. Les femmes, les esclaves, les étrangers n’en faisaient pas partie. Un être humain, ni plus (comme un Dieu), ni moins (comme un animal ou comme une chose). Ce mouvement correspond à une compréhension de la dignité comme un bien commun et non comme un privilège ou l’apanage de quelques-uns. Car, de même que la femme a été tirée de l’homme, de même l’homme existe par la femme, et tout vient de Dieu. Prions pour que de nombreux jeunes accueillent l’invitation du Seigneur à consacrer leur vie à l’annonce de l’Evangile. Il est indéniable qu’il faut s’en réjouir : c’est un progrès. Par contre, des philosophes, comme Platon et Aristote, avançaient l’idée que c’est l’intelligence qui fonde la valeur de l’humain, en le distinguant des animaux. Une réflexion s’impose donc pour réellement promouvoir dans nos sociétés l’intention louable et indispensable du respect de la dignité de toute personne humaine. Dans l’Antiquité, chez les Grecs par exemple, la valorisation de l’humain était relative à son rang, à son rôle, à ses fonctions dans une société hiérarchique : la démocratie grecque référait à l’assemblée des citoyens constituée de l’élite masculine. D’où l’importance de joindre aux droits humains les devoirs qui leur sont liés. Les enjeux des droits de l’homme, Paris, Larousse, 1988, p. 236. Czerny, France: Mgr Michel Dubost nommé administrateur apostolique à Cayenne, L’Osservatore Romano publie une lettre de Youri Gagarine, France: le pape reçoit l’archevêque de Marseille, Mgr Aveline, pendant une heure, 7 titres, Jeudi de Pâques, 8 avril 2021 – Cherche-le de tout ton cœur, Comment faire un don par virement bancaire, Finance : la loi de l’amour est supérieure à la loi du marché, Lectures de dimanche : la miséricorde est la justice qui recrée avec amour. L’égalité est le principe qui consiste à traiter chaque être humain avec attention et dignité. Petit traité de dignité.