Père : Michel Leclerc Mais le problème de La Lutte des classes tient précisément à ses ambitions de départ : le film n’envisage pas autrement ses personnages, ses situations et ses péripéties que par le prisme du sociologique qui devient vite insuffisant, et finalement, épuisant. Car ce biais sociologique donne lieu à toute une série de poncifs à la fois dans la manière dont Leclerc filme son couple que dans la façon dont il fait état d’une société française de plus en plus clivée. Genre : Comédie, Livret de famille : Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia, Eye Haïdara, Claudia Tagbo, Laurent Capelluto…. Ce sympathique combat est mort étouffé par une montagne de clichés. Allez y !!! Comment rester qui l’on est et fidèle à ce que l’on croit intimement quand tout nous pousse à rejoindre le mouvement « uniformisateur » du système ? La 5G est-elle dangereuse pour la santé ? L’invraisemblable happy end finit de réconcilier tout le monde et d’aplanir ce qu’il restait d’aspérités. Lui, batteur punk-rock et anar dans l’âme, cultive un manque d’ambition qui force le respect ! Comme tous les parents, ils veulent le meilleur pour leur fils Corentin, élève à Jean Jaurès, l’école primaire du quartier. Toujours aussi engagé, toujours aussi pertinent et toujours aussi drôle, le cinéaste signe une comédie politisée aboutie qui questionne le devenir de nos idéaux de jeunesse quand la société capitaliste cherche à nous contraindre à embrasser ses lois et doctrines. Comparatif « Wirecutter ». Les Suisses acceptent du bout des lèvres l’acquisition de nouveaux avions de combat pour 5,6 milliards d’euros, Sur Google, l’heure des recherches à « zéro clic », Scandale William Saurin : « A chaque affaire, les réglementations rendent toujours plus lourde et complexe la machinerie comptable des entreprises », « Face aux urgences sociales et environnementales, un nouveau modèle philanthropique doit se réinventer ». Voici nos choix. Intelligent de bout en bout, La Lutte des Classes utilise quelques clichés pour mieux s’en amuser, les malmener et les dénoncer avec un style incisif et souvent hilarant mais toujours dénué du moindre cynisme. En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte. Leclerc semble croire que l’individualité est une fiction, pourquoi pas, mais on lui rétorquera que la sociologie n’est pas tout, surtout au cinéma. Fermer la bandeau d’une raison de s’abonner au journal Le Monde. Comparatif « Wirecutter ». C’est ce que vivent Sofia et Paul, respectivement avocate sortie du moule des banlieues et vieux punk rockeur à la gloire passée qui s’accroche à « la Lutte » contre le système comme un bébé à son doudou usé. Nationalité : France “La Lutte des classes” : école publique ou privée, l’heure du choix. Synopsis : Sofia et Paul emménagent dans une petite maison de banlieue. To see this page as it is meant to appear please use a Javascript enabled browser. Sur le Web : www.facebook.com/ugc.distribution et ugcdistribution.fr/film/la-lutte-des-classes. Mais alors pourquoi Corentin, le fils de 9 ans de Paul et Sofia, n’a-t-il à l’école de Bagnolet que des amis qui lui ressemblent? Ce dernier restera connecté avec ce compte. Article réservé aux abonnés. Nul doute pourtant que La Lutte des classes traite de sujets graves, passionnants et néanmoins potentiellement comiques mais, faute de prendre le temps de la subtilité, le film ne se montre pas à la hauteur des enjeux qu’il soulève. Pris en étau entre leurs valeurs et leurs inquiétudes parentales, Sofia et Paul vont voir leur couple mis à rude épreuve par la « lutte des classes ». Même chose lorsqu’il s’agit de filmer un dîner où Sofia et Paul invitent un couple de musulmans pratiquants : Sofia se retrouve prise à partie parce qu’elle travaille au lieu de rester à la maison. Lire la critique de « Télé Gaucho » (2012) : Lire la critique du « Nom des gens » (2010)  : Film français de Michel Leclerc. La Lutte des classes est une comédie dramatique française réalisée par Michel Leclerc sorti en 2019 [1 Synopsis. Télérama, le site de référence des programmes TV et de l’actualité du cinéma, des séries, des médias, de la musique, des sorties culturelles... Notre sélection TV, replay, Netflix, Youtube... La scénariste Baya Kasmi, laïque et jubilatoire. Pour le voyage, la randonnée, le bateau, la nage en mer, le kayak et autres, les poches et les sacs, qu’ils soient imperméables ou étanches, permettent de maintenir vos affaires au sec grâce à leur fermeture roll-top. Film de Michel Leclerc avec Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bédia : toutes les infos essentielles, la critique Télérama, la bande annonce, les diffusions TV et les replay. Cerise sur le gâteau de cette comédie édifiante qui parle de sujets sérieux sans jamais donner l’impression de professer sa leçon pour faire la morale, des comédiens qui brillent et insufflent l’éclat, le panache et la vie que réclamait ardemment le récit haut en couleurs tricoté par Michel Leclerc. « La Lutte des classes » : un tableau de clichés Le film de Michel Leclerc ne se montre pas à la hauteur des enjeux qu’il soulève. Le couple de Bagnolet voit son idéal républicain s’effriter au contact de la réalité et est vite renvoyé à ses éternelles contradictions de « bobos de gauche ». This page is having a slideshow that uses Javascript. Comparatif « Wirecutter ». Parmi les 39 modèles testés, plusieurs fabricants se sont démarqués pour la taille des plantes, des arbres et des branches, mais c’est Felco qui l’emporte. Lecture du Monde en cours sur un autre appareil. Désobéissance civile : comment des milliers d’activistes s’organisent en Allemagne, Pourquoi la fin du confinement ne sonnera pas la fin de l’épidémie, Pourquoi le vote par courrier complique la présidentielle américaine, Brexit : « Boris Johnson pense qu’il a davantage à gagner à un “no deal” qu’à un accord avec l’UE », Eva Joly : « Dans un dossier qui demandait la pondération, Eric Dupond-Moretti a choisi la brutalité », Congé paternité : une avancée à concrétiser, Le Festival du cinéma italien d’Annecy tourne le dos à la dolce vita, Le Mississippi, une femme-écrevisse, une île et un accusé… : nos coups de cœur littéraires, « Le Labyrinthe du silence » : un procureur allemand lève le voile sur les crimes nazis, Jugé « trop pharaonique », le chantier du Grand Palais abandonné, Maria Grazia Chiuri, l’atout en or de Dior, S’aimer comme on se quitte : « Il est parti juste après notre anniversaire de mariage », Le tourin à l’ail : la recette d’Alice Quillet, S’abonner, c’est consulter dès 7 heures la sélection de la rédaction avec l’application La MatinaleDécouvrir les offres. Publié le 03 avril 2019 à 05h45 - Mis à jour le 03 avril 2019 à 05h45. Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Édouard Baer et Leïla Bekhti (dans l’un de ses meilleurs rôles) alternent le rire et l’émotion dans un film rythmé par sa pluie d’idées et qui livre au passage, une belle ode à la parentalité et à l’éducation. Mais lorsque tous ses copains désertent l’école publique pour l’institution catholique Saint Benoît, Corentin se sent seul. Contre les préjugés, contre l’embourgeoisement, contre l’égoïsme du système, contre la religion aveuglante, contre les différences sociales… et dans le même temps contre cette réaction d’être contre. Avec Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia (1 h 43). Sofia (Leïla Bekhti) et Paul (Edouard Baer) sont en couple, elle est une brillante avocate d’origine maghrébine, lui le batteur d’un groupe de punk-rock dont l’heure de gloire semble être un lointain souvenir. Télérama vous donne les clés pour mieux comprendre et apprécier (ou non) une offre film, série, documentaire inépuisable. C’est la grande force de Michel Leclerc, savoir rire de ses personnages mais avec tendresse et bienveillance, en s’évertuant à créer un lien de connexion immédiat entre eux et le spectateur. Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Chaque semaine, Télérama vous offre des places de cinéma sur ses films partenaires. Signes particuliers : Savoureusement drôle et intelligent, une bonne combinaison. Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil. Pour son cinquième long-métrage quatre ans après La Vie très Privée de Monsieur Sim, le réalisateur Michel Leclerc réunit Leïla Bekhti et Edouard Baer pour une comédie grinçante qui, comme son titre l’indique, dénonce un système actuel qui pousse à accroître la lutte des classes. Pris en étau entre leurs valeurs et leurs inquiétudes parentales, Sofia et Paul vont voir leur couple mis à rude épreuve par la « lutte des classes ». Lui, batteur punk-rock et anar dans l’âme, cultive un manque d’ambition qui force le respect ! Nom : La Lutte des Classes Avec Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia (1 h 43). Le film de Michel Leclerc ne se montre pas à la hauteur des enjeux qu’il soulève. Très vite, les amis de Sofia et Paul retirent leurs enfants de Jean-Jaurès, l’école publique du quartier, pour lui préférer la quiétude élitiste de l’école privée. Lorsqu’un personnage parle, c’est son milieu qui s’exprime. Dans la lignée de ses précédents films (« le nom des gens », « Télé gaucho »), Michel Leclerc continue son petit bonhomme … Grand bravo à tous les acteurs . Les partitions modérées de Bekhti et Baer n’y changeront rien, La Lutte des classes a une manière bien douteuse de se mettre son public dans la poche : au lieu de discuter et de disséquer le cliché, il préfère le perpétuer. Est-ce seulement possible de résister ? Car oui, « être contre pour être contre » ne sert à rien et La Lutte des Classes en fait une belle démonstration dans un élan humaniste dès plus délicieux (et touchant). Aujourd'hui nous vous proposons "La lutte des classes" de Michel Leclerc. : Les anecdotes de cinéma, COMPAÑEROS d’Alvaro Brechner : la critique du film, JEU-CONCOURS « CAPTIVE STATE » : Gagnez vos places de cinéma pour le film, ANTEBELLUM de Gerard Bush et Christopher Renz : l'avis de Fred, REMEMBER ME de Mark Rosete : la critique du film, ROCKS de Sarah Gavron : la critique du film, ADOLESCENTES de Sébastien Lifshitz : la critique du film, BLOOD MACHINES de Seth Ickerman : la critique du film, POLICE d'Anne Fontaine : la critique du film, ÉNORME de Sophie Letourneur : la critique du film, EMA de Pablo Larrain : la critique du film, PETIT PAYS d'Eric Barbier : la critique du film, UNE BARQUE SUR L'OCÉAN de Arnold de Parscau : la critique du film, LES NOUVEAUX MUTANTS de Josh Boone : la critique du film, EFFACER L'HISTORIQUE de Benoît Delépine et Gustav Kervern : la critique du film, NEVER RARELY SOMETIMES ALWAYS de Eliza Hittman : la critique du film, ENRAGÉ de Derrick Borte : la critique du film, BELLE-FILLE de Méliane Marcaggi : la critique du film, THE RENTAL de Dave Franco : la critique du film, MIGNONNES de Maimouna Doucouré : la critique du film, A PERFECT FAMILY de Malou Leth Reymann : la critique du film, MANO DE OBRA de David Zonana : la critique du film, LA FEMME DES STEPPES, LE FLIC ET L'ŒUF de Quanan Wang : la critique du film, LIGHT OF MY LIFE de Casey Affleck : la critique du film, VOIR LE JOUR de Marion Laine : la critique du film, THE PERFECT CANDIDATE de Haifaa al-Mansour : la critique du film, YAKARI, LE FILM de Xavier Giacometti et Toby Genkel : la critique du film, THE CROSSING de Bai Xue : la critique du film, BRUTUS vs CÉSAR de Kheiron : la critique du film [Amazon Prime], PENINSULA de Sang-ho Yeon : la critique du film [festival de Deauville], ADN de Maïwenn : la critique du film [festival de Deauville], MORTAL d’André Øvredal : la critique du film, ANTEBELLUM de Gerard Bush et Christopher Renz : l’avis de Fred, TENET de Christopher Nolan : la critique du film, A propos / Nous contacter / Politique de confidentialité. La suite pourrait se résumer à un adage : fuyez le naturel (l’éthos bourgeois) et il revient au galop. Film français de Michel Leclerc. Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois. Type : Sortie en salles Majorité : 03 avril 2019 Et c’est ce que prône le film. Dernière scène hilarante (ascension à l’aide d’un voile) qui semble prêcher pour l’acceptation des différences et le bon vivre ensemble…. Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux, LA LUTTE DES CLASSES de Michel Leclerc : la critique du film, : Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia, Eye Haïdara, Claudia Tagbo, Laurent Capelluto…. film extrèmement sympathique où on rit beaucoup, alors qu’on sent bien que les sujets abordés sont gravissimes (école, société, religion…).Le film pose beaucoup de questions sans apporter de réponses ,mais est ce possible ? Elle, brillante avocate d’origine magrébine, a grandi dans une cité proche. Synopsis : Sofia et Paul emménagent dans une petite maison de banlieue. Ici, on aime l'esprit critique. Ils ont un fils et la famille décide d’emménager en banlieue parisienne, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), où elle participe activement à la vie de quartier où Sofia a passé son enfance. Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ? Après Le Nom des gens (2010) et Télé Gaucho (2012), Michel Leclerc poursuit dans la veine de la comédie populaire et politique avec un titre programmatique à double sens : La Lutte des classes. Vous êtes connecté avec votre compte CANAL. Votre abonnement CANAL vous permet de bénéficier des contenus Télérama réservés aux abonnés. Savoureusement drôle et intelligent, une bonne combinaison. Leur fils Corentin, scolarisé à « Jean-Jau’», fait quant à lui l’objet de menaces et d’un prosélytisme religieux de la part de ses camarades de classe. Mais quand tous ses copains de classe désertent l’école publique décriée pour une école privée onéreuse mais plus sûre, le dilemme éclate. Comment rester fidèle à l’école républicaine quand votre enfant ne veut plus y mettre les pieds? Pertinent, divertissant, éclairé, pas de doute, c’est bien du Michel Leclerc, lequel nous offre un vrai régal, et son meilleur film depuis son intouchable Le Nom des Gens. Et en fond de ce remue-ménage riant des valeurs de gauche pour mieux réfléchir en profondeur sur le principe même d’être de gauche, cet éternel optimisme lucide cher à Leclerc, sur l’idée qu’une société meilleure et plus cohérente est possible si tout le monde y met du sien et ne tombe pas dans la caricature du combat contre-productif. Non, juste tolérant. LA CRITIQUE DE LA LUTTE DES CLASSES. Comment résister ? Sur le Web : Les meilleurs chapeaux de randonnée pour se protéger du soleil, Une comédie plutôt réussie doublée d'un récit d'apprentissage, Une comédie contre les préjugés avec Jospin en invité, ugcdistribution.fr/film/la-lutte-des-classes. Mais le seul quoi ? Le film y suit Sofia et Paul, parents qui ont quitté leur étroit appartement parisien pour une petite maison de banlieue à Bagnolet. Comme tous les parents, ils veulent le meilleur pour leur fils, Corentin. Your browser either doesn't support Javascript or you have it turned off. Comme chacun sait, les enfants ne font aucune différence entre les classes sociales, les couleurs de peau ou les religions. On connaît les dégâts du soleil sur la peau, alors pour un trek, une balade ou même une partie de golf, voici une sélection de chapeaux qui offrent une protection solaire UVA et UVB efficace, tout en restant confortables, respirables, et solides. Notre équipe de jardiniers amateurs n’avait jamais autant taillé et coupé de branches pour la bonne cause : trouver le meilleur sécateur à utiliser à une main. Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette). Retrouvez les 259 critiques et avis pour le film La Lutte des Classes, réalisé par Michel Leclerc avec Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia. On devine les mille et un ressorts comiques qui naissent d’une telle situation, et Leclerc a le mérite de s’atteler à la comédie sociologique sans avoir froid aux yeux, tant pour parler de l’hypocrisie d’une certaine bourgeoisie de gauche que de ses craintes parfois justifiées. Taille : 1h43 / Poids : NC Non. Comment rester fidèle à ses valeurs de gauche sans faire souffrir ceux qui en subissent les conséquences ? Par Murielle Joudet Publié le 03 avril 2019 à 05h45 - Mis à jour le 03 avril 2019 à 05h45. Date de naissance : 2018 Illogique ? C’est un Michel Leclerc en grande forme que l’on retrouve pour La Lutte des Classes après les timides Télé Gaucho et Monsieur Sim. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Impuissants, ils voient se creuser le fossé entre leurs convictions politiques et leurs intérêts personnels (vouloir le meilleur pour leur fils). Le jeune Corentin se retrouve vite à être le seul Blanc de sa classe, tandis qu’en face, les enfants noirs et arabes sont filmés comme un groupe aussi soudé qu’inquiétant. Le saviez-vous ? Découvrez les 29 critiques de journaux et des revues spécialisées pour le film La Lutte des Classes réalisé par Michel Leclerc avec Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia, Tom Levy. Carte d’identité : Et quand ses amis partent tous dans une école privée parisienne, ses parents prennent peur. Découvrez toutes les formules d'abonnement à Télérama. Désormais, Corentin est le seul dans sa classe. Le délai de réception des … Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe. Elle, brillante avocate d’origine magrébine, a grandi dans une cité proche. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.